Loup : non au tir de défense !

Europe Écologie Les Verts de Franche-Comté rappelle qu’il comprend parfaitement le désarroi des éleveurs dont les animaux ont subi les attaques d’un loup depuis le mois de juin. Europe Écologie Les Verts ne minimise pas du tout la colère des éleveurs. Seul le maintient du dialogue peut permettre la sérénité nécessaire à la recherche de solutions concertées et efficaces dans le sens d’une cohabitation acceptable par les parties en présence.

L’État comme la filière agricole doivent acter le retour du loup en Franche-Comté et mettre en place l’ensemble des mesures de protection nécessaires des troupeaux. Les éleveurs doivent être indemnisés à la hauteur du préjudice subi. Dans l’urgence, les éleveurs doivent être accompagnés par des mesures de protection efficaces des exploitations et d’effarouchement par l’introduction de chiens de protection pour lutter contre ces attaques comme le prévoit la loi. Mais aussi par l’emploi d’aides éleveurs comme cela se fait dans les Alpes afin de soulager le quotidien des éleveurs étant la cible des attaques actuelles. Europe Écologie Les Verts de Franche-Comté met en garde par conséquent de la tournure que pourraient prendre les événements si un tir de défense, voire un prélèvement étaient décidés par les autorités préfectorales alors que toutes les mesures de protection et de soutien n’ont pas été mises en place. Rappelons à ce titre que le loup est une espèce protégée et que la France s’est engagée dans le cadre de la convention de Bern à garantir un bon état de conservation de cette espèce. Le tir de défense ne peut être autorisé que si toutes les mesures de protection ont été mises en place, notamment les chiens de défense, ce qui n’est pas le cas actuellement sur l’exploitation cible des dernières attaques.

Europe Écologie Les Verts de Franche-Comté ainsi que les associations ayant constitué depuis 2005 le Collectif Grands Prédateurs sur la question de la recolonisation du massif jurassien ont souvent alerté les acteurs du massif du Jura sur la nécessaire préparation des populations au retour du loup et regrette que tout le monde semble démuni face à la situation actuelle. Europe Écologie Les Verts de Franche-Comté rappelle enfin que dans de nombreux pays d’Europe (Italie, Espagne notamment) mais aussi dans le massif alpin, les éleveurs cohabitent avec le loup et sont accompagnés par des mesures de protection concertées et adaptées à l’organisation des élevages. En France malheureusement, les dernières déclarations de Nathalie Kosciusko-Morizet n’apportent aucune solution à long terme et ne visent qu’à ratisser quelques voix en prévision des prochaines échéances électorales.

Le retour du Lynx avait lui aussi suscité une vive émotion à l’époque et il est aujourd’hui partie intégrante de l’identité jurassienne. Souhaitons qu’il en soit rapidement de même pour le loup.

 

Un commentaire pour “Loup : non au tir de défense !”

  1. Bonjour,

    J’envisage de lancer une pétition (qui sera adressée à Monsieur le Préfet) pour le retrait de l’arrêté préfectoral du 29 août autorisant les tirs de défense.

    Pourriez vous m’apporter votre soutien au niveau juridique, car je ne suis pas câlée en Droit…

    Merci d’avance

Remonter