Encore une gifle aux Droits de l’Homme dans la Ville berceau de Victor Hugo

EELV-Besançon tient à apporter son soutien au collectif  « SOLidarité-MIgrants-RÉfugiés » et condamne la demande d’expulsion du local Bol d’R. Celui-ci permet aux demandeurs d’asile laissés à la rue de cuisiner, de se laver et de se réchauffer quelques heures. Les personnes prises en charge par ce collectif sont des familles avec enfants. Devons-nous rappeler que les conditions de vie des personnes à la rue en cette période sont extrêmement difficiles ? Cette demande d’expulsion qui survient en pleine période trêve hivernale est intolérable. Expulser un enfant, c’est rejeter la génération future.

Alors que le collectif « SOLidarité MIgrants RÉfugiés » demande que soit signé un bail avec la SAIEMB bailleur social et propriétaire des lieux, il est incompréhensible qu’il ait obtenu pour toute réponse une demande d’expulsion.

Nous demandons aux administrateurs de la SAIEMB, dont fait partie Monsieur le Maire Jean-Louis Fousseret, membre du parti de La République En Marche, comment pensent-ils mettre en application la déclaration du Président de la République qui disait le 28 juillet 2017  « Je ne veux plus d’ici la fin de l’année avoir des hommes et des femmes dans les rues, dans les bois. Je veux partout des hébergements d’urgence. » ? Sans doute pas avec de telles méthodes.

Laissez un commentaire

Remonter