Besançon – GLGB



  1. Besançon : Le SYDED doit évoluer

    Le comité syndical du SYDED a validé à une faible majorité la création d’une taxe (TCFE) qui coûtera de 30 à 50 € par foyer et par an. Les villes de plus de 1000 habitants, parce qu’elles appliquent déjà cette taxe, se sont abstenues lors du vote. Pour les élus Europe Écologie Les Verts, le mieux aurait été que cette taxe soit égale à zéro, ainsi que la loi l’autorisait. Les communes de moins de 1000 habitants ne l’ont pas décidé ainsi. Elles ont suivi en majorité la proposition du président Longeot qui souhaitait augmenter ainsi le pouvoir d’intervention du Syded. …

    Lire la suite
  2. Pavé dans la mare : réaction des élus écologistes bisontins

    Lors du dernier conseil municipal, une délibération, qui décidait de l’attribution de subventions et d’une convention triennale pour l’association \ »Le pavé dans la mare\ », a fait l’objet de vifs échanges. Les élus Europe Écologie Les Verts de la Ville de Besançon se sont majoritairement abstenus au moment du vote de cette délibération. Nous regrettons le retrait de la délégation de Jean Sébastien Leuba qui a suivi ce débat. Ce dernier s’est comporté en lanceur d’alerte et nous estimons cette démarche respectable. Nous souhaitons que la mission d’information décidée par le Maire pour enquêter sur cette affaire sera suffisante pour répondre à l’ensemble des questions posées et pour ramener la sérénité. …

    Lire la suite
  3. Citadelle : les risques de l’humour

    Citadelle: droit de suite Nous avons lu dans la presse la réponse de Monsieur Gonon aux réactions relatives à la campagne de publicité menée par l’établissement public de la Citadelle. Evidemment, nous ne mettons nullement en doute la qualité, l’éthique et l’humanisme des membres du conseil d’administration, contrairement aux insinuations de M. Gonon. Nous ne suspectons personne de « racisme, d’antisémitisme, de discrimination ». N’y aurait-il plus droit à la critique dans notre beau pays sans être taxé de « jusqu’au-boutiste » ? …

    Lire la suite
  4. Grosperrin : Détruire d’une main et faire mine de sauver de l’autre !

    C’est à ce jeu que semble se livrer en ce moment le député UMP Jacques Grosperrin. En effet, on le voit ces derniers jours voler au secours des écoles de la périphérie bisontine menacées de fermetures de classes par la prochaine carte scolaire pour la rentrée scolaire 2012 (Morre, Gennes, Nancray , Saône ..) se prévaloir d’avoir obtenu des rendez-vous avec l’Inspection Académique, s’attribuer le sauvetage de la classe préparatoire du Lycée Pergaud… C’est le nouveau Zorro de l’Éducation Nationale … …

    Lire la suite
  5. Une coupe à blanc de l’image de Besançon

    Le groupe bisontin d’Europe Écologie les Verts rappelle qu’il soutenait le tracé par le cœur de la boucle pour des raisons d’efficacité. Le choix du tracé par les quais a aujourd’hui comme conséquence la coupe des arbres des quais. Outre, le patrimoine biologique et urbanistique que constituent ces arbres, c’est un des paysages urbains emblématiques de la ville qui disparait. Nous rappelons que ce sont plus de 3000 pétitionnaires qui s’étaient élevés contre ce projet d’abattage. Europe Écologie Les Verts regrette que ni la population, ni les élus municipaux Europe Écologie Les Verts n’aient été informés de la date de l’abattage des arbres. …

    Lire la suite
  6. La ville de Besançon refuse de s’engager en faveur de la lutte contre les paradis fiscaux

    Suite à l’opposition des élus socialistes à la motion sur la transparence bancaire et financière, les élus EÉLV s’interrogent sur les motivations qui les ont poussé à ce vote, en contradiction avec les prises de position nationales du parti socialiste, avec les 16 régions françaises et les grandes villes de gauche qui ont déjà signé une motion de ce type. …

    Lire la suite