Pollution de l’air, il est urgent d’agir

La pollution de l’air est un enjeu majeur de santé publique à Besançon comme ailleurs : une récente étude (Institut de veille sanitaire) lui attribue une amputation de 6 mois d’espérance de vie en moyenne à Paris ainsi que 15% des cas d’asthme et des maladies cardio-vasculaires.
Si les pics de pollution nécessitent la mise en œuvre de mesures immédiates comme la circulation alternée, la gratuité des transports en commun, EÉLV tient à rappeler qu’on ne peut se contenter de soigner la fièvre. Il faut remettre en cause le privilège fiscal du diesel, principale source d’émission de particules.

Les écologistes prônent depuis longtemps un changement de modèle de développement alliant baisse de la circulation avec un report vers les transports collectifs.
Les écologistes ne sont pas anti-voitures mais insistent pour que l’ensemble des pouvoirs publics et que chaque citoyen prennent en compte les impératifs de santé publique : doit-on laisser la ville à une circulation non maîtrisée et limiter les activités des enfants, des personnes vulnérables ou doit-on penser la ville comme espace de vie pour tous?

L’alerte actuelle est due aux microparticules : responsable le diesel. A Besançon, depuis 1998, le niveau d’alerte que nous connaissons actuellement n’a été atteint qu’une seule fois (en 2007). L’affaire est donc sérieuse. Le groupe local EÉLV souhaite qu’en cas de pic de pollution d’une telle ampleur soit rapidement imposée la mise en place de circulation alternée et la gratuité des transports en commun et qu’un vrai travail de fond soit également réalisé. EÉLV espère que le plan de circulation proposée avec la mise en circulation du tram, à Besançon permettra d’amorcer les changements de comportements nécessaires pour lutter contre la pollution atmosphérique.

 

Michel Boutanquoi
Cécile Prudhomme

Co secrétaires du groupe local EÉLV

 

Nuage de pollution à Besançon le 14 mars 2014
Nuage de pollution à Besançon le 14 mars 2014
Nuage de pollution à Besançon le 14 mars 2014
Nuage de pollution à Besançon le 14 mars 2014