Solidarité avec les exilés

Les écologistes appellent à ce que les droits fondamentaux des personnes migrantes soient respectés comme le réclame le défenseur des droits.

La manière dont certaines familles sont expulsées comme récemment en Haute-Saône où une famille arménienne a été séparée contre sa volonté témoigne d’une grave dérive.

Le projet de loi encore à l’étude sur l’immigration et l’asile risque d’accroître encore le dispositif de répression à l’encontre de l’ensemble des étranger·e·s.

Tout cela est indigne de la France. Il ne peut y avoir de « en même temps » apposé aux valeurs de la République. Il ne peut pas y avoir de « en même temps » quand il s’agit de la survie d’hommes, de femmes et d’enfants.

Cette politique contrevient aux conventions internationales signées par la France, notamment la Convention européenne des droits de l’homme. À ce titre, Europe Écologie – Les Verts soutient la plainte des Jeunes écologistes auprès de la Commission européenne.

Europe Écologie – Les Verts salue les initiatives de citoyen·ne·s, comme Cédric Herrou ou Pierre-Alain Mannoni, les citoyen·ne·s solidaires des Hautes-Alpes, ou les bénévoles qui agissent depuis des années à Calais, qui font de notre pays une terre d’accueil, de respect et de solidarité.

Localement nous assurons de notre soutien toutes les associations et citoyen.e.s qui apportent chaque jour et concrètement leur aide aux exilés. Nous espérons notamment que des moyens seront trouvés (locaux appropriés et facilement accessibles) afin que l’action légitime de l’association SolMiRé à Besançon puisse se poursuivre.

Le gouvernement et les collectivités locales doivent  se montrer à la hauteur de notre  tradition d’accueil et d’ouverture pour que notre pays reste fidèle à sa devise « Liberté Égalité Fraternité ».

Laissez un commentaire

Remonter