EELV



  1. Plan National Vélo: il est urgent d’accélérer plutôt que freiner !

    De plus en plus nombreux dans nos villes, les cyclistes seront-ils les nouveaux oubliés de ce gouvernement ? Le Plan Vélo en discussion depuis plusieurs mois sera présenté par le gouvernement au mois de septembre. Or, le retour des derniers arbitrages budgétaires émanant du 1er ministre inquiète non seulement les associations mais également les élus locaux en charge de la promotion de l’usage du vélo. Celui-ci est de plus en plus plébiscité par les habitants notamment pour les trajets du quotidien. Les raisons en sont multiples et sont bénéfiques pour l’ensemble de la société : amélioration de la qualité de l’air, diminution du bruit, gain en terme de santé publique, développement d’une économie créatrice d’emplois locaux non délocalisables… Et pourtant le gouvernement, qui semblait avoir compris la portée de ces enjeux pour la société, fait maintenant marche arrière ! …

    Lire la suite
  2. Convention TER régionale : EELV demande le retrait de l’article 19

    La Région BOFC va adopter sa politique de mobilité 2018 2025 dans un contexte de mobilisation sociale aspirant à sauver et à renforcer le service public ferroviaire. Les mesures contradictoires de la Convention TER 2018 2025, et de ses annexes, masquent difficilement la déclinaison régionale des choix nationaux : démantèlement progressif du service public des transports en dégradant la qualité du service au détriment des déplacements du quotidien. …

    Lire la suite
  3. EELV appelle à rejoindre le rassemblement devant le siège de l’ARS de Dijon vendredi 18 mai à 14h

    Si l’on peut partager avec le 1er Ministre le fait que «Notre système de santé »… « incarne tous les principes du service public : accessible, non discriminatoire, financé par la solidarité nationale» et qu’ «Il est l’un des piliers de notre République», force est de constater que ces belles paroles sont à cent lieues de la réalité de notre territoire et que ce pilier de notre République vacille. …

    Lire la suite
  4. « Il est nécessaire d’envoyer un message clair aux Bisontin-es »

    Samedi 21 avril 2018  Alexandra Cordier, Référente départementale d’EM, posait à l’occasion de la campagne des européennes, côte à côte avec Laurent Croizier, Référent départemental MoDem et Conseiller municipal d’opposition élu sur la liste de Jacques Grosperrin. Cet affichage assumé pose question. Il ne peut qu’interroger les Bisontin-es qui ont élu en 2014 une Majorité de gauche composée d’élus PS, PCF, EELV et de membres de la Société civile. …

    Lire la suite
  5. EELV soutient Solmiré

    A Besançon, nous devons trouver notre solution pour accueillir les migrants dans notre Ville aujourd’hui et demain. Cette solution ne peut se trouver dans l’incrimination des mouvements citoyens de solidarité aux migrants. Lors de l’audience du 3 avril 2018, le collectif SolMiRé a été condamné à l’expulsion et au paiement rétroactif d’une indemnité d’occupation suite à la plainte de la SAIEMB. Conscients de la mission d’intérêt général menée par les membres de ce collectif depuis plusieurs mois, Europe Ecologie Les Verts appelle l’ensemble des forces politiques humanistes et de gauche de Besançon à demander l’annulation par la SAIEMB de \ »la dette\ » du collectif SolMiRé et à soutenir la mise en place d’un dispositif d’accueil des migrants solidaire et humain en lien avec la mobilisation citoyenne. …

    Lire la suite
  6. Rapport Spinetta : Une refonte du système ferroviaire au détriment des voyageurs, de l’écologie et de l’égalité des territoires

    Rapport Spinetta : Une refonte du système ferroviaire au détriment des voyageurs, de l’écologie et de l’égalité des territoires Le rapport Spinetta remis le 15 février au premier ministre est un frein à la transition écologique des territoires et aux solidarités. Le rapport préconise en effet de recentrer le transport ferroviaire sur les transports en zone urbaine et périurbaine et les dessertes à grande vitesse entre les métropoles. Par conséquent, il encourage le report des usagers vers la voiture individuelle et les autocars, menace l’accès de tous à la mobilité et accentue la fracture entre les territoires condamnant un peu plus les espaces ruraux à l’enclavement et l’isolement. De plus, le rapport n’évoque pas le coût réel du transport routier qui n’est pas taxé à hauteur des nuisances ( bruit, pollution, sécurité,dégradation des routes) qu’il génère, celles-ci étant payées par l’ensemble des contribuables. De fait, le transport ferroviaire est pénalisé. …

    Lire la suite